Étiqueté : abd al malik

2

Mettre en scène le corps, remettre en question la visibilité

Pour la sixième séance du séminaire « “Fight the Power” ? Musiques hip-hop et rapports sociaux de pouvoir », Emily Shuman, doctorante au département de littérature française à NYU a présenté un échantillon de sa thèse portant sur l’esthétique du rap français, plus précisément sur les représentations des corps et les performances de race, classe et genre. La séance, intitulée « Mettre en scène le corps, remettre en question la visibilité : techniques esthétique du rap français et performativité de la race », portait sur un axe particulier de ces rapports sociaux de pouvoir, la « performativité de la race...

Passer à la postérité. Ceux qui restent, ceux qui disparaissent 0

Passer à la postérité. Ceux qui restent, ceux qui disparaissent

L’une des manières habituelles, en sciences sociales, d’évaluer l’importance des œuvres d’art consiste à se reposer sur le travail des critiques. Que vaut la méthode dans le cas du rap français ? Il existe par exemple une anthologie, rassemblant des textes de rap. L’auteur de cette anthologie est un critique littéraire, Jean-Claude Perrier1. Une première anthologie avait paru en 2000, rassemblant une transcription de 92 chansons de 25 groupes différents2. En 2010, l’édition revue et corrigée  pèse près d’une centaine de pages de plus, et on y trouve plus de 120 chansons pour 35 groupes.3. Pourtant, la révision ne s’est...

Les grands de ce monde (du rap) 7

Les grands de ce monde (du rap)

Lorsqu’il est question de s’appuyer sur « les propos » des rappeurs, nombre de chercheurs ont tendance à traiter des paroles de chansons comme s’il s’agissait d’interviews dans la presse, et des interviews comme si elles équivalaient à des entretiens sociologiques. Chaque matériau est pourtant le produit de contraintes propres, qui jouent un rôle non négligeable dans les interprétations qu’il peut ou non soutenir. Depuis le début des années 2000, de nouveaux documents discursifs sont entrés dans la ronde des mots qui font exister le rap comme genre musical : les autobiographies de rappeur. Si les interviews retraçant le parcours...

Rapper en 1989 : le Deenastyle (1) 10

Rapper en 1989 : le Deenastyle (1)

Le premier média à avoir largement popularisé en France la pratique du rap en français est probablement Radio Nova, par l’intermédiaire d’une émission de radio diffusée de la fin de 1988 à fin de 1989 : Le Deenastyle. Animée par le rappeur Lionel D, mixée par le DJ Deenasty, l’émission diffusait les dernières nouveautés de rap américain, et organisait une session de freestyle par laquelle une grande partie de la scène rap parisienne de l’époque a pu se faire connaître : MC Solaar, Passi, Stomy Bugsy, Assassin, Suprême NTM… Le Deenastyle sur Nova, c’était tous les vendredis, de 20 heures...

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search