Perspectives esthétiques sur les musiques hip-hop

Après trois ans de travail de l’équipe du colloque Conçues pour durer, de plusieurs des personnes qui y ont participé, et de quelques autres, il est là : le premier livre issu du colloque, intitulé Perspectives esthétiques sur les musiques hip-hop et publié aux Presses universitaires de Provence.

En partenariat étroit avec l’équipe de la collection Chants Sons1, que nous tenons à remercier, cette publication souligne l’importance et la diversité des questions formelles au sens large que l’on peut aborder par le biais des musiques hip-hop. Innovation esthétique majeure des années 1970, ces musiques se renouvellent sans cesse depuis quarante ans à mesure qu’elles se sont disséminées à travers le monde entier. Il n’est pas inutile de mobiliser aussi bien Continuer la lecture de Perspectives esthétiques sur les musiques hip-hop

  1. Cette collection est co-dirigée par Perle Abbrugiati, Joël July et Jean-Marie Jacono. []

Playlist Pas la même vie

Depuis le 16 mars, depuis que le Président de la République a pris la parole dans un discours aux accents nationalistes et militaristes, on a l’impression qu’il n’existe plus qu’une vérité : celle d’une crise sanitaire surgie de nulle part (enfin si : de l’étranger). Plus qu’une expérience : celle du confinement « responsable » dans le confort bourgeois.

Les médias dominants stigmatisent les habitants des quartiers populaires tandis qu’ils dressent un portrait plein d’empathie pour les Lucy qui télétravaillent sur les quais de l’île Saint-Louis. Continuer la lecture de Playlist Pas la même vie

Hip-hop et monde académique : qui profite de qui ?

La première séance de la 2e saison du séminaire “Fight the power” ? Musiques hip-hop et rapports sociaux de pouvoir s’est déroulée le 24 octobre 2019. Autour du thème « Hip-hop et monde académique : qui profite de qui ? », elle proposait une projection du documentaire Paris 8, La fac hip-hop de Pascal Tessaud, suivi d’une table-ronde avec le réalisateur, David « Mwidi » Koné, pionnier du hip-hop, beatmaker et rappeur, Jacky Lafortune, ancien professeur en arts plastiques à Paris 8, et Akim Oualhaci, sociologue, spécialiste des classes populaires et de la sociologie de la culture. Continuer la lecture de Hip-hop et monde académique : qui profite de qui ?

Facs et labos en lutte : un concert exceptionnel

Pas de séminaire « Fight the power »  dans le contexte actuel de grève, mais toujours du hip-hop ! Alors que la mobilisation de l’enseignement supérieur et de la recherche (ESR) est de plus en plus large, le comité de mobilisation des facs et labos en lutte, l’Université Ouverte et l’Université populaire de Paris Diderot ont organisé un concert exceptionnel vendredi dernier.

Réuni.es pour mener la lutte en musique, une chorale militante, un Piki Blind Test de Tomas & Pierre, le rappeur Edouard Kissifrott, La Fanfare Invisible… et un plateau exceptionnel de rappeuses : Fanny Polly, Ekloz, Nayra, Loréa et Billie Brelok. Découvertes pour certain.es, artistes confirmées et appréciées pour d’autres, une présentation rapide n’est pas superflue. Continuer la lecture de Facs et labos en lutte : un concert exceptionnel

La nouvelle condition du rap au Brésil

Que nous révèle le nouvel espace social et symbolique du rap à propos de la société brésilienne ? Cette question interroge l’évolution d’une culture musicale afro-diasporique et, dans le même temps, les changements majeurs que connaître le Brésil contemporain, dont les implications vont au-delà des nouvelles dynamiques du rap lui-même.

Le changement de statut et des thèmes abordés par ce genre musical au XXIe siècle ne se limite pas au Continuer la lecture de La nouvelle condition du rap au Brésil