Archives de catégorie : Sur un son rap

Le rap au Gabon : rencontre avec Alice Aterianus-Owanga

La première séance du séminaire « « Fight the power » ? Rapports sociaux de pouvoir et musiques hip-hop» s’organisait autour du livre d’Alice Aterianus-Owanga « Le rap, ça vient d’ici ! ». Musiques, pouvoir et identités dans la Gabon contemporain, publié en 2017 aux éditions de la Maison des sciences de l’homme. Alice Aterianus-Owanga, post-doctorante à l’Université de Lausanne, a commencé par un exposé qui revenait sur une dimension transversale de son livre, la question des rapports entre la scène rap et les autorités politiques au Gabon.

En octobre 2016, à la suite d’élections présidentielles controversées, le rappeur Kobâ publie « Odjuku », un morceau qui dénonce le président en exercice et candidat à sa propre succession, Ali Bongo. Le titre du morceau est une référence au nom d’un général nigérian supposé être le père caché d’Ali Bongo. Kobâ reprend ainsi une rumeur populaire selon laquelle le président gabonais serait en fait adopté – soupçon qui, s’il était confirmé, le disqualifierait légalement de la course à la présidence, les candidats à la présidence devant avoir un parent gabonais sur quatre générations.

Continuer la lecture de Le rap au Gabon : rencontre avec Alice Aterianus-Owanga

Shine bright like a diamond in Academia

La question de l’accessibilité des recherches au sein du monde académique (et au-delà) est faite de dilemmes.

Généralement, on part du principe que l’on publie pour être lu. Ce n’est pas toujours exactement vrai, mais quand c’est le cas, c’est une gageure. Car la production scientifique est plus prolifique (envahissante diront certains) que jamais, mais aussi plus opaque. Le problème, c’est la saturation d’informations. 32% des articles en sciences sociales ne seraient jamais cités, et 82% Continuer la lecture de Shine bright like a diamond in Academia

Médine à l’ENS (2) : paroles et musiques

Nous présentons dans cette série de quatre billets la retranscription intégrale d’une heure et demi de discussion avec le rappeur Médine, dans le cadre du séminaire d’élève « La Plume et le Bitume », organisé à l’École normale supérieure pendant trois ans consécutifs par Benoît Dufau et Emmanuelle Karinos (2014-2017). Pour (re)lire le début de cet échange, c’est ici : https://surunsonrap.hypotheses.org/3420

Emmanuelle Karinos & Karim Hammou

Une musique dépourvue de logique ?

B. Dufau : C’est intéressant parce que là on voit comme tout est pensé, concerté, et dans d’autres morceaux, par exemple sur « Musique archéologique » tu parles de ta musique comme « sûrement dépourvue de logique » alors qu’elle apparaît Continuer la lecture de Médine à l’ENS (2) : paroles et musiques