Archives de catégorie : Genres artistiques

Rappeuses : où sont les stars ?

Alors que la nouvelle de la première place au top Billboard de la rappeuse états-uniennes Cardi B a fait le tour du web, depuis des années maintenant, la France ressemble à une morne plaine commerciale pour les rappeuses. Le constat, qui n’est tempéré que par le récent disque d’or de Shay1, a conduit la journaliste Eloïse Bouton, par ailleurs créatrice du site Madame Rap, à cette interrogation : Pourquoi il n’y eu aucune rappeuse mainstream en France depuis Diam’s ?

S’en est suivi un échange que je reproduis ici, dont quelques extraits seront repris dans un article qu’Eloïse Bouton publie dans Causette ce mois-ci, et que je Continuer la lecture de Rappeuses : où sont les stars ?

  1. Dont le clip recycle un imaginaire orientaliste et exotique comparable à celui du tube de Cardi B, et d’un nombre impressionnant d’autres vidéoclip hip-hop depuis quelques années. []

Médine à l’ENS (4) : valeurs actuelles

Nous présentons dans cette série de quatre billets la retranscription intégrale d’une heure et demi de discussion avec le rappeur Médine, dans le cadre du séminaire d’élève « La Plume et le Bitume », organisé à l’École normale supérieure pendant trois ans consécutifs par Benoît Dufau et Emmanuelle Karinos (2014-2017). Pour (re)lire le début de cet échange, c’est ici (part.1), là (part.2) et là (part.3). Et pour l’écouter, rendez-vous sur le site de l’ENS pour la vidéo de la rencontre.

Emmanuelle Karinos & Karim Hammou

De PNL à Victor Hugo

B. Dufau : A cause notamment du e caduque… Bref. Mais en tout cas y a quand même la trogne de Victor Hugo sur la pochette, ça c’est pas un accident, est-ce que tu peux nous en parler ? Pourquoi Victor Hugo, qu’est-ce que ça représente pour toi ? Est-ce que c’est une influence ? Est-ce que c’est une petite provocation ?

Médine : Oui, d’abord, le titre « Prose Elite », y a la version phonétique, où tout le monde le comprend comme « le prosélitisme de », et puis il y a la version aussi écrite où c’est écrit en deux mots. Je voulais une image qui mélange un peu ces deux styles, ces deux iconographies. C’était la réponse que j’ai trouvé en voulant m’associer à Victor Hugo. Alors c’est pas de la prétention Continuer la lecture de Médine à l’ENS (4) : valeurs actuelles

Médine à l’ENS (3) : « J’rappe où j’ai pas pieds »

Nous présentons dans cette série de quatre billets la retranscription intégrale d’une heure et demi de discussion avec le rappeur Médine, dans le cadre du séminaire d’élève « La Plume et le Bitume », organisé à l’École normale supérieure pendant trois ans consécutifs par Benoît Dufau et Emmanuelle Karinos (2014-2017). Pour (re)lire le début de cet échange, c’est ici (part.1) et là (part.2).

Emmanuelle Karinos & Karim Hammou

Prise de risque

B. Dufau : Tout à l’heure, tu faisais allusion à la critique qu’on t’a déjà faite, comme quoi ton rap aurait été trop scolaire. C’est une critique que le rappeur Nessbeal avait formulé à ton encontre, et j’ai l’impression que tu en as tenu compte, et je me demandais comment tu en as tenu compte, de quelle manière tu as remis en cause ton propre style ?

Médine : Je l’ai remis en cause parce que Continuer la lecture de Médine à l’ENS (3) : « J’rappe où j’ai pas pieds »

Médine à l’ENS (2) : paroles et musiques

Nous présentons dans cette série de quatre billets la retranscription intégrale d’une heure et demi de discussion avec le rappeur Médine, dans le cadre du séminaire d’élève « La Plume et le Bitume », organisé à l’École normale supérieure pendant trois ans consécutifs par Benoît Dufau et Emmanuelle Karinos (2014-2017). Pour (re)lire le début de cet échange, c’est ici : https://surunsonrap.hypotheses.org/3420

Emmanuelle Karinos & Karim Hammou

Une musique dépourvue de logique ?

B. Dufau : C’est intéressant parce que là on voit comme tout est pensé, concerté, et dans d’autres morceaux, par exemple sur « Musique archéologique » tu parles de ta musique comme « sûrement dépourvue de logique » alors qu’elle apparaît Continuer la lecture de Médine à l’ENS (2) : paroles et musiques

« Nos plumes » sont-elles hip-hop ?

Keira Maameri réalise depuis quinze ans des documentaires dans lesquels le hip-hop a une place de choix : la mémoire de proches décédés dont le souvenir est ravivé par le biais du rap (A nos absents), des portraits de B.girls évoluant dans les différentes disciplines du hip-hop (On s’accroche à nos rêves), les rapports entre rap et islam du point de vue des artistes (Don’t Panik). Son dernier documentaire, projeté pour la première fois l’année dernière, s’intitule Nos Plumes, et porte sur le monde de la littérature. Exit le hip-hop ? Pas vraiment.

Nos Plumes expose avec sensibilité les dilemmes d’une activité littéraire qui s’affronte à des formes de particularisation, de cloisonnement, de « malentendus ». C’est que cette littérature auraient quelque chose à voir Continuer la lecture de « Nos plumes » sont-elles hip-hop ?