couverture

Une histoire du rap en France : épreuves

A paraître en nov. 2012

Après de longs mois de travail, et pas mal d’aide de relecteurs et relectrices auxquels je suis très reconnaissants, le calendrier de la sortie du livre que je projette depuis un moment se précise. Désormais annoncé sur divers sites de vente en ligne, il devrait sortir le 22 novembre prochain aux éditions La Découverte, avec une couverture dores et déjà arrêtée.

En gros, trente ans de rap en France en commençant dès les premiers échos du Rapper’s Delight Sugarhill Gang en 1979 jusqu’au début des années 2010. Le livre s’inscrit dans un mouvement plus large de publications proposant de décaler le regard sur le rap ou le hip-hop depuis quelques années. Précédé par les ouvrages d’Anthony Pecqueux (Voix du rap) et de Stéphanie Molinéro (Les publics du rap), mon livre sort quelques mois après le livre commémorant les vingt ans de la compilation Rapattitude1 ou l’incontournable Mouvement. Du terrain vague au dance floor de Marc Boudet, Jay One Ramier et Yoshi Omori.

Une histoire du rap en France n’adopte pas le parti pris d’une publication richement illustrée comme ces deux derniers livres. Mais comme eux il propose un voyage dans le temps qui tente de resituer le rap – les raps – tels qu’ils pouvaient se vivre à l’époque, plutôt que tels qu’on le comprend aujourd’hui.

J’ai reçu la semaine dernières les épreuves, pour en corriger les derniers détails avant l’impression finale. Premier drame : je réalise que Ärsenik a mystérieusement perdu son A tréma lors de la réalisation. Sacrilège.


Reste les six pages d’index à vérifier occurrence après occurrence…

  1. On retiendra notamment les photos d’Alain Garnier. Mais pour en apprendre plus sur cette fameuse compilation, il vaut mieux aller lire l’article que le site Down With This, héritier du fanzine du même nom, lui a consacré en mai dernier. []

Imprimer ce billet Imprimer ce billet

15 réflexions sur “ Une histoire du rap en France : épreuves ”

  1. Ah ah! Fais gaffe avec Mo’vez Lang aussi, ré-orthographié “mauvaise langue”…
    C’est comme ça qu’on se retrouve à ne pas passer le test du logiciel vérificateur d’orthographe de l’éditeur!!
    Vivement la fin novembre…

  2. ah, ça me rappelle des corrections d’épreuves, les assistants d’édition ne peuvent pas s’empêcher de croire qu’ils savent mieux que les auteurs comment chaque mot s’écrit, la notion de nom propre n’est pas parvenu jusqu’à certains d’entre eux ^^

    à très vite pour une dédicace !

  3. Est ce qu’il y a du Roi Heenok dans ton histoire fruitée du rap en France? Et le français officiel du Queens est il répertorié parmi les langues du rap?

    1. Malheureusement non, car le Roi Heenok règne sur une autre planète. Obligé de limiter mon périmètre pour boucler ce bouquin.
      Par contre, une enquête solide sur le FOQ est à l’étude. A venir dans un prochain street-book ?

  4. Bonjour,
    À la lecture de votre ouvrage “Une Histoire du rap en France”, je suis stupéfait qu’aucun des magazines 100 % hip-hop que l’association S.C.T.T. (dont je suis membre) édite depuis 1994 ne soit présent !
    L’absence de THE TRUTH, le premier “gros” fanzine 100 % hip-hop à être distribué gratuitement en France de 1994 à 1998 (diffusion de 10.000 à 20.000 exemplaires gratuit est évidemment incompréhensible lorsqu’il s’agit d’un ouvrage universitaire mais que dire de celles de DIGITAL HIP-HOP, le premier magazine diffusé en kiosques avec un DVD (entre 2002 et 2008) là encore à plus de 13.000 exemplaires et de sa nouvelle formule toujours avec un DVD, INTERNATIONAL HIP-HOP, que nous éditons avec un succès qui ne se dément pas depuis 2008 et qui est diffusée en France par les MLP et dans le monde entier ! INTERNATIONAL HIP-HOP est aujourd’hui, malgré l’effondrement de la publicité et la crise qui touche la presse, le dernier vrai titre musical à aborder le rap et la culture hip-hop dans son ensemble. Il doit sa survie à une vraie base de lectorat alors que tout le reste de la presse a disparu avec l’arrêt de la publicité dans leurs pages. Pas de lecteurs = mort d’un titre. Je vous invite à découvrir INTERNATIONAL HIP-HOP d’urgence car il se démarque nettement de ce qu’a pu être la presse “rap” par sa qualité, son indépendance et la richesse de son information, sans oublier un DVD chargé de 4 heures de clips et de bonus. Je vous inclus également la page Facebook du titre ici :
    http://www.facebook.com/pages/International-Hip-Hop/128094647257857
    Pour info, nous éditons également le magazine PARIS TONKAR, dédié au graffiti et au street art et sommes les coéditeur du fameux livre du même nom paru en 1991.
    À vous lire,
    Cordialement,
    Erick O’Toole

    1. Bonjour
      Effectivement, l’absence de The Truth et d’International Hip Hop est regrettable – et ce n’est pas la seule. Dans l’écriture de ce livre, je n’ai jamais prétendu à l’exhaustivité, et une part significative des choix de mettre en lumière tel ou tel acteur repose non pas sur un hommage que je souhaitais lui faire, mais sur la possession d’informations de première main, ou d’informations de seconde main fiables sur les logiques qui l’anime. La seule réelle explication de l’absence d’analyse directe, au-delà d’une mention en passant qui aurait été plus que légitime, est que je n’ai pas eu l’occasion de vous rencontrer au cours de mes recherches !
      Ceci dit, votre commentaires contribue à réparer ce manque, et peut-être aurons nous l’occasion d’approfondir l’échange à l’occasion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object="" allowfullscreen="" allowscriptaccess="" cachebusting="" bgcolor="" quality="" flashvars=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">