Rapper en 1989 : le Deenastyle (1)

Le premier média à avoir largement popularisé en France la pratique du rap en français est probablement Radio Nova, par l’intermédiaire d’une émission de radio diffusée de la fin de 1988 à fin de 1989 : Le Deenastyle.

Animée par le rappeur Lionel D, mixée par le DJ Deenasty, l’émission diffusait les dernières nouveautés de rap américain, et organisait une session de freestyle par laquelle une grande partie de la scène rap parisienne de l’époque a pu se faire connaître : MC Solaar, Passi, Stomy Bugsy, Assassin, Suprême NTM…

Le Deenastyle sur Nova, c’était tous les vendredis, de 20 heures à 22 heures, c’était le seul endroit de France où on pouvait s’exprimer. Là, on a commencé à bien délirer. Il y en avait qui rappaient pas très bien, c’était pas grave, avec Dee Nasty on ne se posait pas la question, l’important, c’était de participer. (Lionel D, cité dans Bocquet & Pierre-Adolphe 1997 : 99)

D’une certain façon, le peer to peer existait déjà, et s’appelait “copie cassette”. Au point que l’écoute de cette émission qui ne diffusait que sur la région parisienne a pu atteindre Strasbourg, Lausanne ou Marseille.

Diffusée bien au-delà de Paris, l’émission à également (en partie) traversé le temps, toujours par la magie de l’enregistrement. Vingt ans plus tard, une poignée de freestyle interprétés dans l’émission sont ainsi disponible sur Internet, par le biais de pages web ouvertes par des amateurs.

Dans les quelques extraits mis en ligne sur http://oldschoolbeats.ifrance.com/, rap et raggamuffin alternent et s’emmêlent à l’antenne. La plupart des raps sont auto-référentiels, ou évoquent la musique et le plaisir qu’elle apporte. Il s’agit essentiellement de “rapper que je te rappe”, selon la belle formule d’Anthony Pecqueux (2007 : 71).

Rico, par exemple, improvise sur le fait qu’il improvise, Puppa et Saxo incitent les auditeurs à bouger leur corps, Lionel D lance quelques dédicaces. Certains freestyles évoquent le hip hop comme mouvement culturel et artistique, telle Destinée qui invite « les sœurs du mouvement » à la fraternité.

Je réserve pour un prochain billet le commentaire des extraits (plus nombreux) publiés sur http://myseb.free.fr/deenastyle.htm

Sept ans plus tard, dans l’album 3X plus efficace, le groupe 2 Nèg parodiera ces sessions freestyle, portant un regard acerbe sur des « anciens » dont ils entendent bien se distinguer.


Imprimer ce billet Imprimer ce billet

6 réflexions sur “ Rapper en 1989 : le Deenastyle (1) ”

    1. Je crois que Ricco était également de Sarcelles, du nord de Paris donc.

      A ma connaissance, la rivalité entre les artistes du Sud et du Nord de Paris avait pour moteur les “piques” envoyées par les uns ou les autres dans le cadre des freestyles et l’atmosphère de compétition qui pouvait régner. Peut être le fait que Lionel D, en position centrale en tant qu’animateur de l’émission, habite Vitry a-t-il contribué à pousser les fortes têtes du Nord à renforcer leur distinction géographique.

      Ces rivalités étaient sans doute également alimentées hors micro par des interactions dans le microcosme du hip hop parisien de l’époque. Mais l’opposition Nord / Sud, pour visible qu’elle ait pu être, était loin d’épuiser les rivalités au sein de la scène du Deenastyle. Je pense en particulier au récit que fait Joeystarr dans son autobiographie de ses relations avec ce qui allait devenir le Ministère AMER…

  1. La publicité – autre que la promotion de concerts ou soirées par Lionel D- était elle présente sur radio nova en 1988-1989 dans ou autour de l’émission du Deenastyle ?

    1. Dans tous les extraits que j’ai pu retrouver et écouter, il n’y avait pas de publicité. Mais je n’ai jamais entendu une émission complète du Deenastyle… En espérant que quelqu’un passe par ici avec une réponse plus fiable !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong> <embed style="" type="" id="" height="" width="" src="" object="" allowfullscreen="" allowscriptaccess="" cachebusting="" bgcolor="" quality="" flashvars=""> <iframe width="" height="" frameborder="" scrolling="" marginheight="" marginwidth="" src=""> <object style="" height="" width="" param="" embed=""> <param name="" value="">